Django Unchained

Origine:
  • États-Unis
Genres:
  • Western
  • Drame
Public: À partir de 16 ans
Année de production: 2012
Date de sortie: 16/01/2013
Durée: 2h44
Synopsis : Sud des Etats-Unis, 2 ans avant la guerre civile. Django, un esclave au lourd passé, rencontre le chasseur de primes allemand Dr. King Schultz, à la poursuite des dangereux frères Brittle. Puisque seul Django peut le mener à eux, Schultz lui propose de l’émanciper s’il arrive à capturer les Brittle, morts ou vifs. Django obtient son émancipation mais continue cependant à suivre Schultz dans sa traque aux criminels avec pour seul but: retrouver son épouse, esclave, Broomhilda. Leur recherche les mène à Calvin Candie, propriétaire sans scrupules de ‘Candyland’, une plantation où Ace Woody organise des combats entre esclaves. En explorant la plantation sous un faux prétexte, Django et Schultz éveillent la méfiance de Stephen, esclave et homme de main de Candie, qui en vient à contrôler tous leurs faits et gestes. Lorsque Django et Schultz voudront s’enfuir avec Broomhilda, ils devront choisir entre indépendance et solidarité, sacrifice et survie.

Actualités du film Django Unchained

La politique a-t-elle pesé sur la course aux Oscars ?

Ce n'est pas vraiment une surprise puisque 2012 était une année électorale aux USA, mais la cuvée 2013 des Oscars est exceptionnellement imprégnée de politique.

Les "esclaves de maison" de Tarantino font polémique

Ces jouets "banalisent les horreurs de l'esclavage et ce que les Afro-américains ont connu."
Afficher toute l'actualité de Django Unchained

Horaire du film Django Unchained

Régions
Versions audio
Formats vidéo
Jours
Heures


Aucune séance programmée dans la région sélectionnée. Veuillez choisir une autre région.

Avis des internautesdu film Django Unchained

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 25 mars 2013
J'aime le cinéma de Tarentino mais je trouve qu'il ne se renouvelle pas trop. Encore une histoire de vengeance qui se termine par une boucherie sanglante, cela ne vous rappelle rien ???? Plein de bonnes idées, des clins d'oeil sympas, de superbes acteurs, des rebondissements vraiment inattendus, des scènes cultes (le ku-klux-klan !) mais aussi des longueurs (30 min de trop), de la violence caricaturale, une idée de base pauvrette (oh le gentil noir, oh les vilains blancs) et surtout une morale sanglante bien américaine et pour moi, totalement archaïque. Bref, à ne pas mettre entre toutes les mains.

Publié le 19 février 2013
du bon Tarantino, pourquoi s'en priver...

Publié le 14 février 2013
Unanimité méritée pour un film d’une ampleur remarquable. Commençant en dilettante le film se durcit au fur et à mesure que de chasseurs de prime cyniques nos deux héros se transforment en justiciers impitoyables. Une fois de plus on a soif de justice. Seul Tarentino avec son style si débridé peut se permettre d’aborder une question historique aussi sensible avec une telle désinvolture. C’est paradoxalement grâce à son style décalé qu’il peut approcher le sujet aussi frontalement. Au second degré de la mise en scène (portée par Waltz) répond le premier degré des intentions (portée par Fox). La montée en puissance du film (on pénètre lentement au cœur de l’esclavagisme), qui est autant de tension accumulée, débouche sur une explosion de violence jubilatoire dans le plus pur style tarentinien. Toujours au top.

Publié le 12 février 2013
Un bel hommage au western spaghetti avec des plans dignes de Sergio Leone. Morricone est d'ailleurs de la partie mais la playlist de Tarentino ne se limite pas à la musique de genre et il associe à ses images une bande son tout aussi décalée que son style cinématographique associant humour, violence, considérations verbales et performances d'acteurs ( la palme revenant ici à Christopher Waltz ). Si tu aimes le western spaghetti parmesan à tout le monde.

Publié le 10 février 2013
Film formidable, le meilleur que j'ai vu ces dernières années. Tarantino un génie du cinéma, la scénographie est percutante, les acteurs sublimes, le mixte entre dénonciation de l'esclavage, humour, sentiments est magnifique. La subtilité culturelle de la vieille Europe, dans le personnage du docteur allemand chasseur de primes, est finement contrastée avec le simplicisme brutal du nouveau monde (toutefois je suis consciente que nous aussi avons été coupables d'atrocités comme l'esclavage). Un must.

Ils recommandent ce film

Partager

Suivez Cinebel