Galoul

Masse Philippe
  • Membre depuis le 05/05/2006
  • Nombre de critiques : 53
Publié le 4 octobre 2014
Hardy,Gandolfini,Schoenaerts et Rapace défendent des personnages bien plus complexes que dans les productions de série. L'atmosphère est particulièrement bien traduite. Un film noir mais avec cependant beaucoup d'humanité et une lueur d'espoir dans la nuit. On est heureux de ce bon moment de cinéma quand revient la lumière dans la salle.

Publié le 4 octobre 2014
Ce serait un simple roman photo s'il n'y avait le charme du trio ( Charlotte, troublante et belle; Chiara fragile et triste et Benoit cherchant ses âmes soeurs ) et le sens de la description de Jacquot ( jolie scène de repas où la passion contenue se traduit en un jeu de regards qu'on se donne ou pas ). Ceci dit,je n'ai pas bien compris le sens de la voix off sentencieuse et redondante par rapport aux images et pourquoi Jacquot avait piqué la bande son de Jaws pour souligner des scènes d'un suspens heu comment dire, ben, inexistant ?

Publié le 27 septembre 2014
La photographie est jolie,les répliques sont comme du pain béni pour un Lucchini sobre. Anne Fontaine aurait peut-être pu ajouter un peu de sel comme dans ses autres films mais le résultat est délicieux : un film délicat, sensuel et drôle.

Publié le 20 septembre 2014
Le film réussit à maintenir un bel équilibre entre humour et émotion, entre fiction et partie plus documentaire. Les deux protagonistes sont attachants. Peut-être pas le film à voir de toutes Urgences mais il fait l'effet d'un bon baxter revigorant.

Publié le 6 septembre 2014
Sarah Wayne Callies interprétait la maman dans le cultissime Walking Dead. Elle revient ici à une production efficace mais bien plus formatée. Les effets spéciaux sont soufflants, normal vu le sujet. Mais le vent a emporté dès la première rafale toute idée d'originalité scénaristique. Par contre aucune bourrasque n'a pu ébranler les clichés sur la rédemption par le courage, l'invulnérabilité américaine et les valeurs familiales.

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel