Destination finale

Titre original: Final destination
Origine:
  • États-Unis
Genre:
  • Thriller
Public: Tout public
Année de production: 2000
Date de sortie: 12/07/2000
Durée: 1h35
Synopsis : Ce thriller, produit par les réalisateurs de différents épisodes de X-Files, raconte l'histoire d'un jeune garçon qui est soudainement envahi par les forces du mal et est à même de prédire la mort. Juste avant de monter à bord du Vol 180 à destination de Paris, Alex Browing sent bien qu'il se passe quelque chose d'anormal. Mais lorsqu'une fois monté à bord, il a une première vision fort réaliste de l'avion qui explose dans une gigantesque boule de feu, il ne peut faire autrement que ressentir une peur panique. Alarmé par les prédictions d'Alex, un steward le fait quitter l'avion, ainsi que quelques-uns de ses compagnons de classe et leur professeur. Le groupe assiste ainsi, plutôt mécontent et ne comprenant pas grand-chose à la situation, au décollage de l'avion. Mais c'est alors que se produit l'inimaginable... Tout comme Alex l'avait prédit, l'avion et ses passagers explosent dans les airs. Les membres du groupe restés au sol ne savent comment ils doivent réagir envers Alex qui, s'il leur a bien sauvé la vie, a peut-être quelque chose à voir avec le crash qui vient de se produire sous leurs yeux... La seule personne à lui faire entièrement confiance est Clear Rivers, une fille qu'il connaît à peine.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    7.1/10 28 votes - 28 critiques

Avis des internautesdu film Destination finale

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 7 janvier 2007
Dans la lignée des films fantastiques ou de science-fiction pour teenagers (pour ados, donc), ce film, même s' il n' est véritablement un must du genre, est pourtant été l' un de ceux qui ont été les plus sous-estimés de la part de la critique et dont l' acceuil des plus tièdes qu' il reçut fut en grande partie immérité. Ce premier volet de cette trilogie fantastique conçue expressement pour le public des quinze - vingt-cinq ans (mais qui a de quoi ravir les amateurs du genre de tous les âges), est dû à James Wong, l' un des piliers des séries "Millenium" et "Aux frontières du réel". L' homme n' est donc pas un inconnu dans le milieu, et il connaît bien son métier... Un jeune étudiant est sur le point de partir avec les élèves de sa classe en voyage à Paris. Soudain, il se met à avoir la vision prémonitoire que l' avion, à peine décollé, va exploser. Il se met alors à paniquer et se fait expulser, restant à terre avec plusieurs de ses camarades. C' est alors que - hélas pour ceux qui sont restés à bord -sa prémonition se révèle exacte: l' appareil explose en plein vol, ne laissant aucun survivant. Le garçon, et ses camarades avec lui, commence alors à craindre que cette vision qui leur a sauvée la vie ne leur aient, en réalité, offert qu' un sursis, et qu' une épée de Damoclès ne soient pendue au-dessus de la tête de chacun d' entres-eux. Un pressentiment qui va - hélas ! - se révèler exact, lorsque la mort recommence à frapper successivement plusieurs d' entres-eux, de façon inexplicable. Et ces morts, qui les frappent eux et pas d' autres, semblent être une coïncidence trop énorme pour être véritablement le fruit d' un hasard tragique. Ils finissent alors par être convaincus qu' une sorte de malédiction pèse sur eux et que la Mort a bien décidé, coûte que coûte, d' avoir leur peau. Ce que confirme un employé des pompes funèbres (incarné par le ténébreux Tony Todd, le célèbre "Candyman") où est embaumé le corps d' un des leurs. Et qui les averti qu' ils finiront, tôt ou tard, par y passer eux aussi... Si, globalement, si "Detination finale" ne se révèle ni meilleur (ni plus ambitieux non plus) que "Scream" de Wes Craven (référence incontournable dans le genre), il n' est reste pas moins un excellent slasher-movie (pour employer le terme spécifique au genre). Alliant superbement le suspens au fantastique et à la science-fiction. Le début, des plus angoissants, va progressivement faire monter un peu plus la tension du spectateur à chaque fois que la Grande Faucheuse s' abat sur l' un des ados du groupe. et ce qu' il y a de bien, c' est que, malgré le fait que le film tente de donner des explications (plus ou moins) rationnelles à des faits irrationnels, et annonçe à l' avance une grande partie de ce qui va se passer ensuite, le suspens prend quand même (les morts sont toutes subites et mêmes parfois tragiques) et un certain effet de surprise parvient malgré tout à être préservé. Surtout dans la scène finale, qui laisse le spectateur en suspend. L' aspect fantastique peut apparaître "de bazar" (sur ce point, il faut reconnaître qu' "Intuitions" de Sam Raimi était plus fouillé et plus plausible et convaincant), mais bon, c' est normal, puisque c' est un film pour ados. Mais, malgré ce mysticisme très fumeux, le spectateur reste accroché à l' écran, leur coeur battant, jusqu' à l' image finale.

Publié le 14 juin 2001
Génial, rien à dire. Un bon moment de suspens, de sursauts, d'agoisse... Bref un bon film!! PS Je l'ai en DVD, ils ont bien fait ça!!

Publié le 4 octobre 2000
CE FILM EST UNE M... INTEGRALE. Un pur produit commercial même pas raffinné et qui se repose paresseusement sur la vague de niaiseries abrutissantes épouvanto-fantastico-horribles sur lesquelles se jettent une ribambelle d'adolescents en manque de références culturels. Y a quand assez d'excellents films qui mêlent suspense, fantastique et angoisse (sixth sense, appearances, ... ) que pour s'épargner ce genre de série Z qui vous prend pour des c... !

Publié le 28 septembre 2000
Pas mal du tout pour passer le temps, Trop prévisible , américain , mais bien fait...Vu intérésante sur le sujet de la Mort...la vie ...

Publié le 27 septembre 2000
La première fois que suis allé voir ce film on ne s'attentait pas autant à voir un film aussi spectaculaire: dans le sens où à chaque instant du film on a un pincement au coeur. Non pas seulement car ce film était assez sanglant mais car on ne se doute pas, ou alors à des moments isolés, de ce qui va se passer. Après avoir été le voir nous étions tous vidé. Une drôle de sensation nous a traversé. Une sensation que nous avons aussi ressentie après Matrix.

Partager

Suivez Cinebel