BillyRayBillyRay

Billy-Ray
  • 26 ans
  • Membre depuis le 31/12/2011
  • Nombre de critiques : 18

Utilisateurs qui me suivent de l'utilisateur Billy-Ray

Utilisateurs suivis de l'utilisateur Billy-Ray

Publié le 8 janvier 2013
1. Holy Motors (Leos Carax, 2012) 2. Laurence Anyways (Xavier Dolan, 2012) 3. Italie – Allemagne (Euro 2012) 4. The Plague Dogs (Martin Rosen, 1982) 5. Keep The Lights On (Ira Sachs, 2012) 6. Moonrise Kingdom (Wes Anderson, 2012) 7. Take Shelter (Jeff Nichols, 2012) 8. Cosmopolis (David Cronenberg, 2012) 9. Shelter (Dragomir Sholev, 2012) 10. Into the Abyss (Werner Herzog, 2011) 11. Millenium, the Girl With the Dragon Tattoo (David Fincher, 2012) 12. Un Amour de Jeunesse (Mia Hansen-Løve, 2011) 13. Unter Dir Die Stadt (Christoph Hochhäusler, 2010) 14. In Another Country (Hong Sang-Soo, 2012) 15. Camille Redouble (Noémie Lvovsky, 2012) 16. 21 Jump Street (Phil Lord, Chris Miller, 2012) 17. Oslo, 31st August (Joachim Trier, 2012) 18. Prometheus (Ridley Scott, 2012) 19. Les Chants de Mandrin (Rabah Ameur-Zaïmeche, 2012) 20. Sport de Filles (Patricia Mazuy, 2012)

Publié le 8 avril 2012
Un film pour 'bien rigoler' le vendredi soir... Une pure parodie de film d'anticipation. Niccol, què marrant.

Publié le 30 mars 2012
Ce film n'est pas une comédie!

Publié le 23 février 2012
Ah voilà! Je suis le premier à venir défendre ce très bon 'film de cheval'. Malgré tout à déconseiller aux 'ultras' d'équitation car il risque de les brusquer par son audace scénaristique!! En effet, tout n'est pas simple dans le monde du cheval et ces accros de selles qui n'ont trouvé le temps, cette année, uniquement d'aller voir Intouchables, seront perturbés par la complexité des personnages de Sport de Filles. Patricia Mazuy déjoue avec brio les clichés du 'success movie' qui voudrait que Gracieuse participe aux concours hippique à la fin du film et le remporte! Non non, il n'y pas de facilité dans Sport de Filles. Il y a différentes étapes dans la conclusion du film qui surprennent plus d'une fois le spectateur et le laissent confus. Certains croiront même un instant à la théorie du flash-back éveillé. J'ajouterai que Marina Hands et Bruno Ganz sont excellents dans leur rôle respectifs de cavalière et entraîneur et que les dialogues sont très bien écrits et peu conventionnels. Belle surprise quelque peu gâchée par la bande son exécrable du grand John Cale (Velvet Underground) dont on ne peut ici soupçonner qu'il y a plus de 30 ans il composait la musique des deux chefs-d'oeuvres de Nico The Marble Index et Desert Shore. Ceci dit, il s'agit d'un des bons films du moment. Ne vous trompez pas, allez le voir (même si vous n'aimez pas les manèges)!

Publié le 14 février 2012
Énorme déception... Soporifique, plat, mal équilibré, dénué de toute tension et effectivement difficile à suivre (même Roger Ebert a eu du mal). Je retiendrai les quelques scènes où John Hurt intervient, la composition ultra sobre de Gary Oldman et la bande annonce! Les Anglais feraient bien de se calmer avec leurs étoiles. Pensent-ils réellement que ce film est un chef-d'oeuvre? Poor John! Il ne mérite pas ça.

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel