Couleur de peau : miel

Réalisateurs:
Acteur:
Origines:
  • Belgique
  • France
Genres:
  • Documentaire
  • Film d'animation
Public: Tout public
Année de production: 2012
Date de sortie: 13/06/2012
Durée: 1h15
Synopsis : Mélange d'animations et de prises de vues réelles, ce film documentaire raconte le destin d'un déraciné et sa quête pour se réconcilier avec ses origines. Ils sont 200.000 adoptés, disséminés à travers le monde depuis la guerre de Corée. Jung est l'un d'entre eux. Dans ce film autobiographique réalisé avec la complicité de Laurent Boileau, il revient sur sa vie passée et nous raconte les événements qui l'ont conduit progressivement à prendre en main son destin tout en acceptant ses mixités. Le déracinement, l'identité, l'intégration, la sexualité, la famille recomposée et métissée sont autant de thèmes abordés avec poésie, humour et émotion.

Vidéosdu film Couleur de peau : miel

Actualités du film Couleur de peau : miel

Couleur de peau : miel - Deux regards pour une vision subjective assumée

Entretiens croisés entre Jung, l’auteur de la bande dessinée, et le réalisateur Laurent Boileau.

Avis des internautesdu film Couleur de peau : miel

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 25 juillet 2012
Je l’avoue, en général, je ne suis pas fan des films focalisés sur les enfants (en même temps, deux exceptions me traversent l’esprit : Ma vie en rose et Tomboy) sauf s’il s’agit de films d’animation. J’ai par exemple beaucoup apprécié l’adaptation réalisée à partir de la BD Persepolis de Satrapi. Nous étions donc très intrigués par Couleur de peau : miel, qui raconte la vie et les interrogations d’un jeune Coréen adopté par une famille belge. Dans ce film adapté d’une BD, écrite par Jung, personnage principal du film, le dessin côtoie les images d’archives et les entretiens avec le dessinateur : les croquis de Jung s’envolent de la page et prennent vie pour nous mettre en scène les souvenirs ou les angoisses de celui-ci. Malheureusement, l’animation est assez décevante et le dessin parfois assez maladroit. Le passage que j’ai trouvé le plus réussi, c’est quand le jeune Jung découvre l’animation japonaise. Certaines scènes reprennent alors avec succès le style et l’outrance absurde de certaines productions de l’époque. Paradoxalement, les images les plus prenantes restent les archives 8mm prises par le père de la famille. Si j’ai trouvé certains passages très drôles (la discussion des deux ados d’origine coréenne au sujet de leur rapport à la Corée, au Japon et à l’Europe) ou touchants (les relations au sein de la fratrie), le film m’a paru dans l’ensemble plutôt gentillet : peu cinématographique, ce film “dit” tout mais ne “fait” pas grand-chose. Dommage, il y avait beaucoup d’autres facettes à explorer ou approfondir dans ce sentiment d’être déracinés – généralement peu évoqué – qu’éprouvent les enfants adoptés. Je me suis senti assez exaspéré à plusieurs reprises dans le film (la bouille de Jung adulte en gros plan dans un taxi coréen, façon Michael Moore) et on a effectivement un sentiment de trop peu en sortant du cinéma. L’histoire reste tout de même intéressante en soi et c’est agréable de voir des films qui préfèrent un portrait particulier et délicat à une surenchère de traumas ou de drames. http://tangowithfoxtrot.wordpress.com/

Publié le 21 juillet 2012
Une histoire vraie qui m'a beaucoup émue. Film d'animation qui donne à réfléchir sur les questionnements des enfants adoptés.

Publié le 18 juillet 2012
Très beau film d'animation/reportage sur la vague d'adoption d'enfants coréens dans les années 70. Histoire autobiographique racontée par Jung, dessinateur, qui a en premier lieu réalisé une BD de son histoire. De (très beaux) dessins, animés (ou pas) entrecoupés de photos, de films super8 de l'époque et d'images de la Corée du Sud actuelle, où Jung retourne pour la première fois 43 ans plus tard. Questionnement d'un enfant, d'un ado, d'un homme sur l'adoption, sur sa place dans la famille, dans le coeur de ceux qui l'entoure, sur sa mère biologique. Touchant.
  • 1

Ils recommandent ce film

Partager

Suivez Cinebel