L'Orphelinat

Titre original: El Orfanato
Origines:
  • Mexique
  • Espagne
Genres:
  • Drame
  • Horreur
  • Thriller
Public: Tout public
Année de production: 2007
Date de sortie: 05/03/2008
Durée: 1h40
Synopsis : Laura a passé son enfance dans un orphelinat entourée d’autres enfants qu’elle aimait comme ses frères et soeurs. Adulte, elle retourne sur les lieux avec son mari et son fils de sept ans, Simon, avec l’intention de restaurer la vieille maison. La demeure réveille l’imagination de Simon, qui commence à se livrer à d’étranges jeux avec «ses amis»... Troublée, Laura se laisse alors aspirer dans l’univers de Simon, convaincue qu’un mystère longtemps refoulé est tapi dans l’orphelinat...
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    7.2/10 9 votes - 9 critiques
  • 5.0/10  Cote de lalibre.be du film L'Orphelinat

  • 7.5/10  Cote de DH.be du film L'Orphelinat

Avis des internautesdu film L'Orphelinat

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 20 avril 2008
Le sempiternel scénario du monde réel face au monde de fantômes avec la maison hantée et ses craquements de portes et tutti quanti. Bof !

Publié le 5 avril 2008
Bien sûr il y a de l'orage, des meubles qui grincent et des portes qui se ferment doucement mais les poncifs du genre sont transcendés par une histoire bien charpentée ( la finale est vraiment touchante ) et aux prolongements psychanalytiques inhabituels dans ce genre de production. La peur est diffuse et suggérée et le non recours aux effets grands guignolesques rend la démarche efficace.

Publié le 28 mars 2008
On le sait depuis quelques années déjà, la jeune génération du cinéma espagnol est fascinée par les films d’épouvante et le prouve. Depuis « Les autres » d’Amenabar, précurseur et qui reste l’un des must, il ne se passe pas une année sans que sorte un petit bijou qui fait frémir. Avec « L’orphelinat » nous atteignons des sommets. Le film est un vrai hommage à ce cinéma de genre qui a connu ses heures de gloire dans les années 80. Certains cadrages ou plans évoquent le « Shining » de Kubrick, ou « L’enfant du diable » de Medak. Mais Juan Antonio Bayona n’imite pas. Pour son premier film, il s’inspire tout en immisçant les préceptes originaux de cette nouvelle vague ibérique qui va s’imposer très vite comme les masters of horror sur un plan international. A commencer par un histoire simple, mais brillamment amenée dont les imbrications subtiles se retrouvent tout au long du récit linéaire, sous forme d’un jeu de pistes. L’ambiance créée participe également à la frayeur, elle tient plus du stress de ce que l’on imagine que véritablement sur ce qui arrive. Bande son sourde, travelling envoûtants, lumière lessivée, tension permanente, sont autant d’artifice qui accompagne notre angoisse. Mais ce qui est encore plus remarquable ici, c’est l’intensité permanente imposée au spectateur. Elle alterne émotions, sensations de malaise malsain, appréhension, doute sans temps morts pour arriver à une fin aussi sombre que sereine. Le film est affiche une factuelle facilité dans les rapports humains confrontés au royaume des morts, et d’aucun y trouvera l’ennui, mais c’est simplement parce que le propos de Bayona est ailleurs. Il compose une fable féerique pleine d’émotion sur le deuil, l’enfance, la différence, l’oubli… Il touche des cordes sensibles, pénètre notre âme et fait rejaillir un sourire insouciant plein d’espoir, à l’image de la dernière scène. Les Espagnols et le jury de Gerardmer ne s’y sont pas trompés, ils ont réservé à « L’orphelinat » un véritable triomphe amplement mérité.

Publié le 23 mars 2008
Dans la lignée de "L'échine du diable" ou "Le labyrinthe de Pan",un nouveau grand film fantastique espagnol,adulte,prenant et touchant!!!! Un futur classique!!!

Publié le 19 mars 2008
Bon sans plus. Tous les ingrédients sont réunis, bien réalisé mais il règne une impression de déjà vu surtout si vous êtes amateur du genre. Regardez-le en location.

Ils recommandent ce film

Partager

Suivez Cinebel