It's a free world

Origine:
  • Royaume-Uni
Genre:
  • Drame
Public: Tout public
Année de production: 2007
Date de sortie: 16/01/2008
Durée: 1h36
Synopsis : Angie se fait virer d'une agence de recrutement pour mauvaise conduite en public. Elle fait alors équipe avec sa colocataire, Rose, pour ouvrir une agence dans leur cuisine. Avec tous ces immigrants en quête de travail, les opportunités sont considérables, particulièrement pour deux jeunes femmes en phase avec leur temps.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    7.4/10 9 votes - 9 critiques
  • 5.0/10  Cote de lalibre.be du film It's a free world

  • 5.0/10  Cote de DH.be du film It's a free world

Vidéodu film It's a free world

Avis des internautesdu film It's a free world

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 1 avril 2008
Connu pour son cinéma social et engagé, Ken Loach a boulversé avec entre-autres Raining Stones, Ladybird, Ladybird, My Name is Joe ou encore Sweet Sixteen. En 2005, il remportait la Palme d'Or à Cannes avec The Wind That Shakes The Barley. Deux ans après sa palme cannoise, le Britannique revient à son genre fétiche et qui lui réussit si bien. It's a Free World se place dans le contexte difficile du marché de l'emploi et de l'élargissement des frontières européennes pour créer un grand espace économique. Angie et Rose ont compris toutes les ficelles de ce libre marché humain où tout est permis. Angie incarne le nouvel point de vue de Ken Loach, celui qui exploite la main d'oeuvre et la détresse humaine. Cependant, il se garde bien de tirer des boulets en mettant en scène une Angie, exploitante précédemment exploitée. La première partie de ce monde libre démontre avec brio, tout le cynisme du chacun pour soi et tout pour soi au travers du caractère fonceur d'Angie. Pourtant, peu à peu, le film laisse pointer un excès de dramatisation et prend la forme inutile d'un thriller psychologique. Ken Loach propose ce qu'il fait de mieux, une chronique sociale réaliste qui pointe les faiblesses humaines de l'économie de marché. Pourtant, It's a Free World manque de mordant sur sa seconde moitié. Est-ce par envie de s'ouvrir à un public plus large que le réalisateur met en place un pseudo-thriller et tent vers le mélo ? Malgré ce petit égarement, Ken Loach redevient efficace et critique ! Á Retenir : une main balladeuse fatale, des GSM high tech, le caleçon polonais, un contrôle de police nouvelle méthode et "Dog Soldiers" à la télé.

Publié le 4 février 2008
Une chose est sûre, on n'en sort pas indiffèrent ! Ken Loach nous offre un film sur un sujet qui n'est peut-être pas assez abordé ouvertement dans notre société, et il réussi cela avec brio !

Publié le 3 février 2008
Un reportage qui montre de l'intérieur comment passer d'exploité à exploitant (au sens péjoratif). Ça aurait plus sa place dans "Envoyé spécial" que dans un cinéma mais soit...

Publié le 28 janvier 2008
Très bon film de Ken Loach, et sans doute la plus subtile de toutes ses réalisations, qui s'appuie sur un scénario exceptionnel. Il y a, si on ose dire, une grande humanité dans cette descente progressive vers l'inhumanité. Très coloré, avec une excellente première interprète, ce film nous offre une vision décapante du marché britannique de l'emploi après l'élargissement de l'Union européenne aux pays de l'Est.

Publié le 23 janvier 2008
Un tout petit Ken Loach pour ma part. Je ne critique pas le sujet ni le scénario. La condition des travailleurs clandestins ou immigrés est montré de façon très réaliste. Mais j'ai trouvé les acteurs et actrices très mauvais. Certains dialogues ne sont pas crédibles. Et la réalisation est digne d'un mauvais téléfilm. C'est bien de dénoncer des choses mais encore faut-il le faire avec un minimum de talent et d'ambition. Le moins bon Ken Loach de ces dernières années.

Partager

Suivez Cinebel