Goya's Ghosts

Origines:
  • Espagne
  • Royaume-Uni
Genres:
  • Drame
  • Biopic
Public: Tout public
Année de production: 2007
Date de sortie: 30/05/2007
Durée: 1h57
Synopsis : Espagne, 1792. L'Inquisition fait rage. Inès, la jeune muse du peintre Francisco Goya, se retrouve accusée d'hérésie par un prêtre manipulateur et est jetée en prison. A sa libération, lors de l'invasion de l'Espagne par l'armée française, elle n'a qu'une idée en tête: retrouver Goya.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    6.4/10 12 votes - 12 critiques
  • 5.0/10  Cote de lalibre.be du film Goya's Ghosts

  • 5.0/10  Cote de DH.be du film Goya's Ghosts

Avis des internautesdu film Goya's Ghosts

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Publié le 25 octobre 2007
Des scènes illustrant la violence humaine, des portraits des Maja desnuda et vestida, des scènes de la vie quotidienne... Et si Milos Forman avait souhaité par une succession de tableaux illustrer l'oeuvre de Goya ? Il demeure que ce récit manque de cohérence même si les décors sont sublimes et le jeu d'acteur excellent.

Publié le 27 août 2007
La première réflexion qui vient à l’esprit quand on sort de la salle, est de se dire, « mais qu’est-ce que le réalisateur d’Amadeus, ou de Ragtime, pour reprendre deux de ses grandes fresques historiques, a cherché à faire ? ». La première demie heure s’affiche comme alléchante même si déjà confuse, et puis d’un coup, la rupture totale. Le film prend plusieurs directions sans vraiment s’attacher à une vraie histoire. Goya n’est qu’un prétexte scénaristique sans aucune consistance historique, et le récit entrecroisé d’Inès/Alicia et du frère Lorenzo manque de crédibilité et frise parfois la caricature, hélas dans le mauvais sens du terme. Certaines scènes en deviennent même grotesques, Nathalie Portman mastiquant son dentier par exemple. Du drame qu’à vécu à cette époque le peuple espagnol sous le joug des Français, est traité par Forman par-dessus la jambe, ça s’agite beaucoup certes, mais en vain. Seul le travail sur les costumes, sublime, évoque cette période trouble, largement inspirés des toiles du maître, on se met à imaginer ce qu’autant de minutie appliquée au reste du film aurait pu en donner. Hélas, on doit se contenter d’un gros machin difforme et ridicule, excepté sur une scène, inspirée celle-là, où l’on voit Goya œuvré dans le processus d’une estampe. Mais sur le coup, c’est trop peu !

Publié le 13 août 2007
un bon film historique, mais je rejoins une critique un peu plus bas : l'usage de l'anglais pdt quasi tt le film déconcerte et dérange...

Publié le 29 juillet 2007
Très bon, excellent! Etonnant les différences d'appréciations. Goya n'a pas trop d'importance. L'important, ce sont ses peintures qui documentent une époque, avec le "cerveau droit", avec le coeur. Et le cinéma, très beau, donne aux peintures une autre perspective. Ce n'est donc pas Goya qui compte ici, c'est l'époque, une certaine ... condition humaine (hum!) et l'enrichissement l'un par l'autre, et vice versa, de la peinture et du cinéma. J'ai passé une très bonne soirée.

Publié le 30 juin 2007
Magnifique prestation de Natalie Portman, film pas mal dans l'ensemble mais on a la regrettable impression que le réalisateur se perd, s'éparpille ... Un peu de Goya, un peu de la vie de cette fille, un peu de l'inquisition ... Un peu de tout mais sans aller au bout des choses ...

Partager

Suivez Cinebel