Motel

Titre original: Vacancy
Origine:
  • États-Unis
Genre:
  • Thriller
Public: À partir de 16 ans
Année de production: 2007
Date de sortie: 01/08/2007
Durée: 1h25
Synopsis : Quand la voiture de David et Amy Fox tombe en panne dans un bled perdu, le jeune couple se voit obligé de passer la nuit dans le seul motel des environs. Pour se divertir, ils décident de regarder quelques films à la télé... mais ils découvrent que tous ces slashers ont été tournés dans la chambre qu’ils occupent maintenant. Des caméras cachées sont dirigées vers eux et les suivent dans les chambres, vides sanitaires et passages souterrains en filmant tous leurs mouvements. David et Amy réalisent qu’ils doivent s’échapper avant que ceux qui les observent, ne puissent finir leur dernier chef d’oeuvre.
  • /10 Vous devez être connecté à votre compte pour coter ce film
    5.3/10 3 votes - 3 critiques
  • 0.0/10  Cote de lalibre.be du film Motel

  • 0.0/10  Cote de DH.be du film Motel

Avis des internautesdu film Motel

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
  • 1
Publié le 8 août 2007
En cette période de vacances, les blockbusters sortent en très grand nombre, le cinéma indépendant est au repos et parmi les films à budgets "moyens", très peu ont l'air intéressants. Avec VACANCY, le thriller old school refait surface en espérant surprendre le spectateur, le résultat final en est malheureusement bien loin. Tout n'est qu'une enfilade de clichés éculés : le couple au bord du divorce qui ne se parle presque plus mais qui va rester souder pour sauver leurs vies respectives, le gros flic qui s'amène sur le lieu d'un éventuel futur crime qui ne trouve rien de suspect avant de SPOILER se faire zigouiller FIN SPOILER, le gérant du motel qui aide ses clients pour mieux essayer de les tuer, etc... On sent que Nimrod Antal a une influence cinématographique particulière pour ce film, et pas des moindres : Pyschose d'Hithcock. Ceci dit, n'est pas le Maître qui veut ! Le film met plus de vingt minutes à démarrer (on soulignera un générique graphiquement superbe) avant que le premier assaut des assassins ne soit donné. Véritable sursaut pour le spectateur et première scène d'angoisse réussie, grâce à son stress admirablement bien geré et une nervosité qui ne quittera pas le spectateur pendant ces quelques secondes assez intéressantes. Malheureusement, cette surprise ne sera plus reitérée par la suite, on assiste à une succession de scènes classiques du genre : le couple trouve un tunnel pour s'enfuir, la mort des assassins, le duel final entre les gentils et le grand méchant; tout ça sans le moindre suspense ni génie. Alors qu'il y avait moyen de finir le film sur une note tragique, Antal préfère le clôturer sur un happy-end frustrant, arnaquant le spectateur en quête de suspense et de fin triste. Malgré sa très courte durée, VACANCY est un interminable calvaire sans surprise qui vaut uniquement pour son duo d'acteurs assez crédibles. Le reste, c'est du toc !

Publié le 4 août 2007
....ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZz

Publié le 3 août 2007
Il est certain que « Motel » ne marquera pas les annales des angoisseux thrillers, mais il faut toutefois lui reconnaître une efficience quant au résultat. Le scénario puise ses sources dans les thèmes reconnus, huis clos, traque d’assaillants mystérieux… En référence aux dernières productions, on pense à « Bug » ou encore à « Ils ». Mais là où ces deux films trouvaient leurs limites dans une accumulation de tics convenus et d’effets « grand guignol » faisant retomber le soufflet à en devenir indigeste, ce film s’impose par son humilité. La mécanique de l’angoisse est inspirée, et relayée par une mise en scène énergique et accomplie. Dès le départ on sait où l’on va et l’on imagine à peu près la fin, mais peu importe, Nimrod Antal use des bonnes ficelles pour nous transporter et joue subtilement avec nos nerfs. Tout comme ses acteurs, véritables archétypes du genre, qui se donnent sans compter. Ensemble, ils font de ce « Motel » sans prétention, un film plaisant à voir.
  • 1

Partager

Suivez Cinebel