Dernières critiques Rss

Publié le 31 août 2014  à propos de Magic in the Moonlight
Un gentil "Woody Allen" (où il ne joue pas, tant mieux!) agréable à voir. Cadre années folles, romantisme, c'est sucré mais plaisant.

Publié le 31 août 2014  à propos de Lucy
Le fantastique n'est pas trop ma tasse de thé, mais j'ai passé un bon moment... Le film tient sur l'idée, intéressante, de savoir ce qui se passerait si on pouvait mieux exploiter nos cellules grises, mais surtout sur la performance époustouflante de Scarlett Johansson, bien plus que sur la débauche des effets spéciaux.

Publié le 31 août 2014  à propos de Jimmy's Hall
Un Ken Loach...! Pas mal...

Publié le 31 août 2014  à propos de The Double
Un film étrange sur la gémellité ou sur l'identité... Ambiance kafkaïenne onirique sombre, photo superbe. Il y a des souvenirs (ou des citations?) de "Délicatessen", de "Fenêtre sur cour", de "Brazil" qui peuvent gêner ou plaire, c'est selon. Mia Wasikowska est formidable, Jesse Eisenberg très bon aussi. Intéressant...!

Publié le 31 août 2014  à propos de La Planète des Singes: l'affrontement
C’est un peu par hasard que je me suis aventuré aller voir LA PLANETE DES SINGES : L’AFFRONTEMENT. Gosse j’en avais vu les feuilletons à la télé dont j’en m’étais alors léchées les babines mais maintenant adulte j’avoue avoir énormément hésité à aller voir ce je considérais au départ une grande c….hollywoodienne. C’est comme çà le préjugé étant dans la nature de l’humain. J’y suis donc allé tout de même. Quelle ne fut pas ma grande surprise de découvrir un film pas si c…que çà, certes à grand spectacle mais avec finalement pleine de sensations : l’action dans le film est assez bien soutenue pendant tout son déroulement, les paysages natures ou non sont d’une grande beauté, le choix de mettre des singes dans une ambiance semi-neigeuse sort le singe de son atmosphère habituellement tropicale, la violence est présente mais elle est bien dosée et jamais gratuite, l’histoire du film laisse émerger pas mal d’émotions plus ou moins fortes (c’est presque, avec tout le reste, un film un peu sentimental à mon appréciation), l’apparition du GOLDEN-BRIDGE séparant les deux mondes (humain d’un côté et animal de l’autre) avec comme fond de décor la ville de SAN FRANCISCO donne au film tout une symbolique Au niveau du fond le film n’est pas c…non plus. Je dirais même original. On irait voir beaucoup plus facilement un western dans lequel les tuniques bleues massacrent des indiens ou un film de guerre où les gentils américains tuent au napalm les méchants vietcongs… mais aller voir, au niveau du fond toujours, un film opposant des singes à des hommes est finalement du pareil au même dans un autre genre : c’est toujours une histoire de guerre opposant des prétendus méchants à des prétendus gentils. L’histoire est presque philosophique (pourquoi une guerre ne pourrait-elle jamais éclater avec des singes évolués ?) et morale (dans le film tant du côté humain que du côté des singes on découvre des bonnes créatures avec un très bon fond et des moins bonnes). La guerre qui s’installe finalement entre les deux « peuples » est provoquée non par les genres différents mais par des êtres malintentionnés dans chaque camp. Le film ne se termine pas malheureusement sur un happy-end mais sur une vraie guerre qui aura lieu entre le peuple des humains et le peuple des singes. Mais pour ceci il faudra attendre le prochain épisode…

Les plus actifs du moment

9 critiques
9 critiques
8 critiques
6 critiques
5 critiques

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel