Dernières critiques Rss

Publié le 6 juillet 1999  à propos de Analyze This
Un bon petit film comique, très construit autour des dialogues qu'entretiennent la paire De Niro - très drôle et auto-parodique en mafioso déprimé - Crystal, jouant le psy de service dépassé par les événements. Ce film est très atypique dans la production comique américaine habituelle, qui joue plutôt sur les gros moyens,permettant de créer un comique de situations voulu à la portée d'ados dont on estime le niveau de vocabulaire proche du zéro absolu, que sur le caractère cocasse d'un dialogue entre deux personnes évoluant dans des 'mondes' totalement différents. On pense à la paire Depardieu - Richard dans 'La chèvre' et, après tout, Crystal évoque vaguement Fabrice Luchini sous certains aspects. Bref un comique américain dans lequel les européens se reconnaîtront aisément. Un bon moment de détente (la seule scène des sanglots de De Niro vaut le détour : désopilant !) en perspective pour tous les publics. A voir en V.O. toutefois afin de mieux savourer les dialogues...

Publié le 6 juillet 1999  à propos de Matrix
Il faut bien compenser un peu les trop nombreux éloges. Ce film est très mauvais. Ca commençait pas trop mal, des bonnes petites idées plutôt cohérentes, des petites choses amusantes, la bestiole à la Cronenberg, et puis, paf, on se retrouve dans le 500.000ème film du genre, les gentils, les méchants, pan, pan, le très gentil et très mignon qui est aussi le plus fort, l'histoire d'amour (j'avais relevé le coup de la Belle au Bois Dormant), et un scénario fumeux qui ne tient pas debout, servant juste de prétexte aux pan pan et paf paf. Tout ce qu'il y a en plus, c'est qu'ils marchent sur les murs, et qu'ils se battent comme dans les jeux vidéos (donc, si je 'libère mon esprit', je deviendrai aussi libre et intelligent qu'un personnage de jeu vidéo...Waw, ça donne envie). J'ai pas tellement trouvé l'humour (à part un peu au début), même les agents ils sont pas drôles, bien que caricaturaux. Ca se termine en Superman, et on a envie de pleurer tellement c'est lamentable. Et encore, évitons d'analyser le délire technologico-relativisto-parano-scientologue (l'ordinateur est le monde; toute perception est totalement subjective; 'on' nous ment et 'on' nous manipule, 'libère ton esprit' [laisse-toi faire, nous détenons la vérité - NdT] et tu deviendras un surhomme ou une surfemme). Si au moins les scénario tirait un minimum de conséquences de ses postulats, on pourrait en parler, et on aurait peut-être pas vu un film standard. Mais là, c'est désolant. Ah, une Révélation, quand même: je sais maintenant comment reconnaître le Messie si je le croise en rue: c'est celui qui arrête les balles de fusil. Merci, the Matrix.

Publié le 6 juillet 1999  à propos de Hana bi
Choc des cultures garanti, pour le spectateur occidental de ce film, dans une forme cependant accessible par tout habitant de l'un de nos cinq continents. Une illustration de ce que la culture japonaise est faite à la fois d'une extrême délicatesse et d'une brutalité telle qu'elle en devient hermétique pour l''outsider' qui en est finalement témoin de manière presque distanciée. La beauté et la laideur extrêmes s'entrechoquent. Kitano, le réalisateur tenant le rôle principal d'un homme blessé par la vie qui fait le vide irrémédiable autour de lui afin d'offrir à sa femme, malade de la disparition de leur fille, un dernier 'feu d'artifice', signe une très belle interprétation d'un homme irradiant à la fois une violence sourde et une délicatesse qui vous prend à la gorge et finit par vous faire jaillir des larmes inattendues mais qui, curieusement, font du bien...

Publié le 5 juillet 1999  à propos de Mon ami Joe
Un bon Walt Disney plein de sentiments, avec des méchants très méchants, des gentils très sympatiques. Evidemment tout plein de clin d'oeuils à King Kong. Un film rafraichissant agréable à regarder lors d'un vol transatlantique ;-)

Publié le 5 juillet 1999  à propos de Star Wars - Episode 1: La Menace Fantôme
Bof ... Ce film aurait pu faire un tabac s'il était sorti il y a vingt ans. Les amateurs de la série originale ne devraient pas être dépaysés : rien ne change dans l'intrigue. Ils risquent par contre d'être déçus par un film qui n'introduit aucune nouveauté. Comment ne pas ressentir cette impression de déjà vu et déja revu lorsque'on vous présente ces mêmes ingrédients en permanence : le maître jedi qui se fait tuer devant les yeux de son disciple, la grande bataille qui semble perdue et dont l'issue change à la dernière minute, la grande fête des ewoks, pardon, des naboos à la fin, ... Ne vous laissez pas influencer par la pub : évitez ce film comme la peste ...

Les plus actifs du moment

9 critiques
8 critiques
7 critiques
6 critiques
3 critiques

Newsletter Cinebel

Suivez Cinebel