Actualités

Le PleinOPENair sur la Jonction Nord-Midi du 26 juillet au 4 août 2012

Publié le 24 juillet 2012 dans Festivals

Comme (presque) chaque été, le Cinéma Nova sillonne la ville avec son festival itinérant. Au programme : des films, des concerts, des balades...
Cette année, le PleinOPENair s'intéressera plus particulièrement à la présence du ferroviaire en ville et à certains projets de la SNCB, qui, bien plus qu'un opérateur de chemins de fer, est à la fois le plus grand propriétaire foncier de Bruxelles et est devenu un acteur majeur de la promotion immobilière... pas toujours dans l'intérêt de la ville et de ses habitants.

Bruxelles est une ville littéralement traversée : par le canal (rappelez-vous le PleinOPENair de l’année passée) ; par des boulevards, notamment la grande percée haussmanienne qui coupe son cœur en deux ; par la Jonction ferroviaire, après un chantier titanesque de plusieurs décennies ; ainsi que par des centaines de milliers de navetteurs qui y transitent quotidiennement.
Ville d’eau par ses vallées, ses rivières et son canal, Bruxelles est aussi une ville de chemin de fer. Une richesse et une chance ? La réalité offerte conduit à un autre constat : la SNCB transforme désormais les gares en cathédrales dont les entrailles deviennent de véritables centres commerciaux et les abords de vastes zones de bureaux, autant de vitrines pour touristes et investisseurs.

La construction de la Jonction Nord-Midi provoqua une véritable saignée dans les quartiers populaires du centre-ville, entraînant l’expulsion de 13.000 personnes afin de permettre une ligne ferroviaire partiellement souterraine, trois gares et des immeubles de bureaux en surface. Dès lors, aux deux extrémités de cette jonction fleurirent les fantasmes d’ "international" et, avec eux, les projets d’autoroutes, de grands pôles de bureaux... Et leurs corollaires : spéculation, expropriations, chancres… Le tout se faisant au détriment de fonctions essentielles de la ville comme l’habitat, l’artisanat, le commerce de proximité, l’espace public…

Et tandis qu’aux quatre coins du pays de nombreuses petites gares doivent mettre la clé sous le paillasson, que les prix des tickets explosent, que de nombreux cheminots ploient sous les nouvelles pratiques du "management" et que les trains déraillent, la SNCB rêve de nouvelles gares cathédrales à bâtir, de milliers de m2 de bureaux à ériger et envisage de dépenser 5 milliards d’euros pour... élargir la Jonction.


Pour cette treizième édition, le PleinOPENair plantera son écran aux abords de la Gare du Midi, ainsi qu'à la Rue du Progrès, près de la Gare du Nord. Une manière de se mobiliser pour que la SNCB et les pouvoirs publics replacent le ferroviaire comme un mode de déplacement d’intérêt général, et les gares comme des lieux d’accueil des voyageurs s’intégrant à la ville et aux quartiers.


Le festival itinérant du Cinéma Nova se limitera cette année à deux week-ends et un mercredi :

Les vendredi 26 et samedi 27 juillet à 19h et les vendredi 3 et samedi 4 août à 19h
Terrain Victor / Coin rue Ernest Blerot & avenue Paul-Henri Spaak à 1060-1070 Bruxelles
Aux abords de la Gare du Midi, un terrain vague annonce le projet privé "Victor" : 100.000m2 de bureaux, un zeste de commerces et de logements, dans quatre tours dont la plus haute rejoindrait celle des Pensions. C’est ici que le PleinOPENair s’installe pour deux week-ends.
    
Le mercredi 1er août à 20h
La Poissonnerie de la Rue du Progrès / 214 rue du Progrès à 1030 Bruxelles
Petite rue aux abords de la Gare du Nord, la rue du Progrès verra bientôt la démolition d’une trentaine de maisons et l’expulsion de près de 200 habitants, suite à la construction d'un viaduc par Infrabel. Parmi les maisons sujettes à démolition, on trouve une ancienne poissonnerie, où quelques personnes sont venues y trouver un logement accessible à leur faible bourse. Loin de se laisser abattre par les volontés de démolition d’Infrabel, la vie s’organise, les enfants du quartier ont trouvé là un nouvel espace de jeu et les occupants animent tous les jeudis le Bar de la Sardine. Ils nous ouvrent leur porte le temps d’un mercredi d’été.



Au menu de cette treizième édition :

• Des longs métrages de fiction : Fantasmi à Roma, savoureuse comédie italienne avec Marcello Mastroiani, dénonçant la spéculation immobilière et la corruption qui l'accompagne ; The Navigators, satyre sociale de Ken Loach sur la privatisation de la British Rail ; Gare Centrale, magnifique film de l'égyptien Youssef Chahine, tourné en 1958 aux abords de la gare du Caire, avec une liberté de ton et des images incroyables.

• Un live soundtrack : Turksib, ou des images d'archive de la construction de la voie ferréee reliant l'ancien Turkestan à la Sibérie. Mis en musique par Bronnt Industries Kapital.

• Un documentaire et un débat : Métamorphose d'une gare, de Thierry Michel, ou la transformation de la gare de Liège-Guillemins en plus grande gare de TGV d'Europe.
La projection sera suivie d'un débat qui tentera de comprendre les logiques urbaines et économiques qui permettent la construction de tels projets pharaoniques.

• Des courts métrage : Bing Bang Boom, ou comment des graffs recouvrent les murs de la ville filmés en animation ; Chemins de fer et gares dans une colline, images d'archives de la construction de la jonction Nord-Midi par le cinéaste et poète Pierre Bourgeois ; Martine et les heures, sur la voix anonyme des annonces en gare ; Gruik, film d'animation marseillais sur l'implantation d'un projet immobilier dans un quartier industrialisé.

• Des concerts : Duval MC, rappeur engagé de Marseille ; Voodoo Clan, collectif mêlant hip-hop, rap, électro, rock et jazz ; Fanfakids, une fanfare de la maison de jeunes de Centrum West à Molenbeek, qui mêlent toutes sortes d'influences.

• Mais aussi : une visite guidée, un atelier d'écriture rap et un atelier de sérigraphie.



L'ensemble du programme est en ligne sur le site du Cinéma Nova

Avis des internautesdu film

Vous devez être connecté pour ajouter une critique Créez un compte
Soyez le premier à publier une critique

Calendrier des Festivals

Newsletter Cinebel

Partager

Suivez Cinebel